66 rescapés en Moderne et 12 en VHC

Si Vaison semble promis au succès (attention en rallye rien n’est jouée tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchi), en revanche la bataille s’annonce féroce pour les deuxième et troisième place.  À l’issue de cette première journée, 5 se tiennent dans la même minute. 5 à pouvoir prétendre au podium. Guy Mottard satisfait de sa journée et de ses réglages sur sa 306 Maxi. Le Suisse Cédric Althaus qui n’imaginait pas attaquer la deuxième journée en terre chalonnais en troisième position.

Sébastien Bernollin, le local de l’épreuve qui roule comme un avion de chasse aux commandes de sa 306 Maxi, depuis qu’il a solutionné ses problèmes de bougies de la 1ère spéciale. Ghislain Barbier de l’ASA Villemonble qui s’invite au volant de sa 207 RC R3 dans la course au podium. Philippe Baffoun, le Parisien fidèle de la Côte Chalonnaise qui ne pensait pas avec sa Mitsu Evo 6, pointer en aussi belle place. 30 secondes séparent ce quintet. Tout est donc possible…

 

Moncharmont en tête des VHC

6 spéciales au programme de ce dimanche, dont Chazeuil – Jambles qui s’érige en juge de paix avec ses 20,800 kms, l’ES la plus longue du rallye. Saint-Désert – Bissey (9,190 kms) et Le Puley – Sainte-Hélène (13,250 kms)  attendent également les 66 rescapés en Moderne de cette 27ème édition.

Départ de la première voiture du Parc des expositions, la VHC de Pierre Moncharmont à 9 h. Le Morvandiau mène la danse avec sa Porsche 911 SC. Il rentre ce samedi avec plus d’une minute d’avance sur ses poursuivants, Pascal Jarraud (Avallon) et Benoît Duchène (La Luronne), tous les deux sur R5 GT Turbo. Sur les 15 partants de cette 6ème édition du Rallye National VHC de Bourgogne – Côte-Chalonnaise, trois seulement ont quitté durant ce samedi le bal des anciens.

 

Jean-Philippe AURAY

Add a comment

(Will not be published)

Back to articles