Point après l'ES2

Le garagiste de Buxy Sébastien Bernollin réussit à hisser après deux spéciales (classement officieux de tous les concurrents hors pénalités), sa 306 Maxi dans le trio de tête provisoire. À 7’’3 du leader Farouk Moullan et 4’’5 de Christophe Vaison, le local de l’épreuve lance tout sourire avant de partir pour les deux dernières spéciales de ce samedi, « Tout va bien. Je suis content d’être au milieu des grosses voitures ! »

Même satisfaction du côté du couple Dupuy, Frédéric et Sandrine, qui pour leur deuxième sortie au volant de leur nouvelle BMW 316 Compact, s’offre les 207 S2000 des Suisses Florian Gonon et Grégoire Hotz (5e et 7e), la Lancer Evo 9 GrN du Belge Éric Cunin, la Porsche GT3 RS d’un revenant, le sympathique Stéphanois Éric Peyrache (8e), la 306 Maxi de Guy Mottard (9e) et la Saxo VTS de Thierry Batteau (10e). Tout ce beau monde, de la troisième à la dixième place se tient dans les 20 secondes.

En revanche le retard de Jean-Paul Grohens s'explique par un tout-droit au début de la spéciale de Saint-Martin, à environ 300 mètres du départ. En sus le moteur de la 307 WRC a calé. Bilan, près de 40 secondes d'écoulées. Du coup le troisième de 2011 reprend cet après-midi par une forte chaleur, le chemin de Saint-Désert et de Saint-Martin au 16e rang provisoire, et surtout, avec 47''5 de handicap sur Farouk Moullan.

À noter que Jean-Pierre Del-Fiacco, le premier abandon de 2011, mène la danse des VHC avec sa très belle R5 Turbo Tour de Corse, devant l’Escort RS2000 des Perraud à 11’’7, et la splendide Escort MK1 de Bernard Philippon à 23’’4.

 

Jean-Philippe Auray

Add a comment

(Will not be published)

Back to articles