Départ deuxième journée

73 équipages s’élancent depuis 9 h 30 à l’assaut des 98 km d’épreuves chronométrées, réparties en 3 spéciales, à avaler deux fois, dont la « petite » nouvelle, Mary – Saint-Micaud longue de 14,700 km, avec un dernier tiers à ne pas croiser une mobylette. Sans oublier en deuxième juge de paix Chazeuil – Jambles qui déploie 20,650 km de rapide et de technique.

Si Christophe Vaison ouvre le bal, il ne le fait pas sereinement. Il sait que derrière lui les deux Suisses Florian Gonon et Grégoire Hotz ne relâcheront pas du dimanche la pression. Hotz ne cache d’ailleurs pas ses intentions. « Nous rechangeons ce matin le collecteur d’échappement. Nous sommes là pour gagner. Rien n’a changé dans nos objectifs. » Pour son coéquipier, plus sur la réserve, Gonon explique. « Je dispute mon troisième rallye avec cette auto. Je suis sorti dans les deux précédents. Je veux cette fois-ci arriver au bout ! »

Quant au leader provisoire, il connaît parfaitement les atouts de deux 207 S2000. Excité par cette pression, nul doute que le Creusotin va sortir le grand jeu. Ça va bouger dans la 306 Maxi pour le plus grand plaisir de son coéquipier, l’expérimenté Fred Déziré. Le septuple vainqueur de Chalon sera aidé dans sa tâche par l’autre local de l’épreuve, Sébastien Bernollin, (306 Maxi) intercalé entre les deux pilotes helvètes. « Ça va être dur, mais je vais tout faire pour rester sur le podium… », commente le garagiste de Buxy.

Chaud, chaud devant, sans oublier Fred Dupuy sur sa BMW 316 Compact prêt à bondir en cas de faux pas des quatre leaders.

Jean-Philippe Auray

Add a comment

(Will not be published)

Back to articles