Le point après le 1er tour du dimanche

Christopohe Vaison (306 Maxi) avant d’aborder la dernière ligne droite accentue son avance sur ses poursuivants, en signant les temps scratches des ES 6 et 7. Il s’élancera à 15 h 03 à Mary avec 22’’1 d’avance sur le Suisse Florian Gonon. Ce dernier au regroupement à Chalon se contente pour tout commentaire d’un « nous poursuivons notre route ! ». En revanche son compatriote, Grégoire Hotz, lui aussi sur 207 S2000, reconnaît son erreur.  « Je paie mon mauvais choix de pneus, sauf dans l’ES 5 où je m’impose. Je suis parti en mixtes. Résultats sur ces routes sèches, j’ai pris des secondes ! »

Une option que l’Helvète s’empressera de changer avant de négocier les trois dernières spéciales dominicales de rectifier. Du coup Hotz accuse un retard de 48’’2 sur le Creusotin et de 13’’5 sur Sébastien Bernollin (306 Maxi) qui résiste en gardant toujours un pied sur la troisième marche du podium. À noter que le garagiste de Buxy réussit le deuxième temps dans la plus longue des spéciales l’ES 7 (20,650 km), ne concédant que 6’’3 à Vaison.

Dans leurs rétros, Fred Dupuy en de longues glisses, ne lâche rien dans le baquet de sa BMW 316 Compact. « Je suis heureux de me trouver parmi d’aussi belles voitures », lance non sans malice ce professeur en mécanique, installé depuis une décennie dans l’Île de la Réunion.

 

En VHC, après la sortie sans gravité de Maurice Perraud dans la dernière spéciale de ce matin (ES 7), la hiérarchie s’établit ainsi : 1er Jean-Pierre Del-Fiacco (R5 Turbo Tour de Corse), 2e Norbert Gelin (Porsche 911) à 1’45’’, 3e Jean-Marie Guinchard (Opel Kadett) à 8’59’’.

 

Jean-Philippe Auray

Add a comment

(Will not be published)

Back to articles