Qui vaincra Christophe Vaison avec pour objectif au départ de cette 27ème édition du Rallye Bourgogne Côte Chalonnaise de signer une douzième victoire ?

Légende de la Côte Chalonnaise, dont il détient le record de victoires, 11 sur 26 éditions, Christophe Vaison  s’érige telle la muraille de Chine sur la route de ses adversaires, français et étrangers. Les Belges Alain Depierreux (Mitsu Evo IX) et Éric Debaty (Focus RS 2000), le Réunionnais Farouk Moullan (Mini-Cooper Works), les Français Bruno Longépé (vainqueur de la Coupe de France des Rallyes à La Rochelle en 2014) sur une Peugeot 208 T16 R5 et Vincent Christiann (Fiesta WRC), tenteront à nouveau d’interrompre cette outrageante domination.  Le « Petit Prince de la glisse » s’alignera, non pas avec sa Porsche, mais au volant d’une 206 WRC préparée maison !

En attendant de suivre cette bataille de toute beauté, le  27ème Rallye Bourgogne de la Côte Chalonnaise (coefficient 4 comptant pour  la Coupe de France), reprend point par point sa configuration 2015. Sportivement, la nouvelle spéciale de 9,900 kms créée l’an dernier entre Bouzeron et Fontaines, via Rully et Mercurey, s’inscrit à nouveau au programme des concurrents. Une épreuve chronométrée variée qui attaque par du sinueux et plutôt lent jusqu’à Rully. Son rythme change ensuite, rapide, technique et piégeux jusqu’à Mercurey, avec la mythique et vertigineuse descente sur la Croix du Clos l’Évêque et son freinage d’enfer avant un angle droit. De même que l’ES 2 et 5 entre Saint-Martin-sous-Montaigu et Sainte-Hélène, longue de 20, 100 kms jouera à nouveau les juges de paix, avec son passage par les Clouneaux.

Au total 163, 980 kms d’épreuves chronométrées attendent les engagés, soit 6 ES différentes, trois le samedi et trois le dimanche à parcourir 2 fois chacune.

 Face au succès populaire et à la dimension spectaculaire rencontrés par le parc de regroupement installé devant l’hôtel de ville, l’initiative est reconduite. Samedi et dimanche les Chalonnais, entre deux soldes pourront voir de près les voitures, entre 12 h et 14 h. Le Parc d’assistance  encerclera à nouveau la Maison des Vins. Dimanche à l’issue de l’arrivée, sur le parking de la piscine, les rescapés comme lors des autres éditions, se présenteront face au public toujours présent en très grand nombre.

Enfin le « shakedown » (séance de mise au point avant les épreuves chronométrées), aura pour théâtre Saint-Bérain-sur-Dheune, le vendredi 8 juillet de 11 h à 17 h.

 Challenge  R3T et VHC

Ce millésime 2016 accueille la seconde manche française du « Clio R3T Alps Trophy », l’autre ayant pour cadre le Rallye du Mont-Blanc. Une opération mise au point par Renault Sport et qui se joue sur 2 pays, France et Suisse. Nos voisins helvètes accueillent cette épreuve de promotion par trois fois. Le vainqueur à l’issue des 5 manches disposera d’un volant officiel Renault Sport pour le Monte-Carlo 2017.

Par ailleurs, et bien évidemment,  en amont  des « Modernes », les amoureux de belles et anciennes mécaniques se retrouveront au milieu du vignoble de la Côte Chalonnaise, pour le 6ème Rallye National VHC de Bourgogne. Ils  ouvriront le bal 15 minutes avant que ne s’élance le Creusotin Christophe Vaison.

 Sécurité et animation

En préambule à la compétition les reconnaissances se dérouleront le week-end du 2 et 3 juillet, le jeudi 7 et le vendredi 8. À ce sujet le Sous-Préfet de Chalon demande impérativement à ce que « les équipages respectent le code de la route pour la sécurité de tous et des riverains en premier. » Il met en garde les participants sur le fait que de nombreux contrôles seront effectués.

Ajoutons que durant le rallye il est demandé impérativement aux spectateurs de respecter scrupuleusement les emplacements qui leurs sont réservés. La règle est simple, les zones publiques autorisées sont délimitées par de la rubalise verte. Partout ailleurs, c’est interdit !

 Côté animation, la soirée « Bistrauto » du samedi soir avec dîner, aura pour thème un « Spécial Johnny Live Expérience ». Ce show en musique rythmé par le grand orchestre de Claude Gérard, accompagné de ses danseuses, reprendra l’esprit des cabarets parisiens. Ouverte à tous, il est impératif de réserver sur : « bistrauto@orange.fr »

 Nouveau président

Rappelons enfin que les destinées de l’épreuve sont dorénavant aux mains de Philippe Protheau, le  nouveau président. Homme d’expérience, ancien pilote, débordant d’empathie, il connaît mieux que sa poche ce rallye. Entouré d’un noyau dur d’une dizaine de personnes, il peut compter sur le plan technique, sécurité et sportif, notamment  sur un fidèle compagnon, en la personne de Jacky Bertrand. Il faut savoir que durant l’événement le viticulteur de Mercurey chapeaute plus de 300 bénévoles, dont une centaine de commissaires.

Jean-Philippe AURAY 

Add a comment

(Will not be published)

Back to articles